Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Diplôme National du Brevet > Épreuve orale d’Histoire des Arts

Diplôme National du Brevet

Épreuve orale d’Histoire des Arts

Publié : 18 novembre 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

 L’épreuve orale d’histoire des arts

Les principales caractéristiques de cette épreuve sont les suivantes.

  1. C’est l’une des quatre épreuves obligatoires de l’examen terminal.
  • C’est une épreuve orale qui nécessite une préparation des candidats.
  • Elle se présente sous la forme d’un entretien oral de 15 mn avec un jury constitué d’un binôme d’enseignants.
  • L’oral se déroule en deux temps : un exposé par le candidat d’environ cinq minutes suivi d’un entretien d’une dizaine de minutes avec le jury, la durée totale de l’épreuve ne pouvant dépasser quinze minutes.
  • Le questionnement porte sur l’histoire des arts et non sur une discipline spécifique.
  • Chaque élève est interrogé sur un objet d’étude choisi par le jury à partir d’une liste de cinq objets d’étude que l’élève a proposés et soumis à l’approbation du ou des professeurs qui suivent sa préparation. Parmi ces objets d’étude, trois au moins appartiennent aux XXe ou XXIe siècles et illustrent trois domaines artistiques différents* dans l’une des thématiques * proposées : « Arts, États et pouvoirs », « Arts, ruptures, continuités ».
  • L’évaluation porte sur les capacités, appuyées sur les connaissances qui y sont liées, à situer les œuvres dans le temps et l’espace, à identifier les formes, les techniques de production, les significations, les usages ..., à discerner entre les critères subjectifs et objectifs de l’analyse, à effectuer des rapprochements entre des œuvres à partir de critères précis.
  • La date d’organisation de cet oral est fixée par chaque établissement entre le 15 avril et le début des épreuves écrites du diplôme national du brevet.

 * Domaines artistiques :

Les Arts de l’espace : architecture, urbanisme, arts des jardins.
Les Arts du langage : littérature écrite et orale (roman, nouvelle, fable, légende, conte, mythe, poésie, théâtre, etc...).
Les Arts du quotidien : arts appliqués, design, objets d’art, arts populaires.
Les Arts du son : musique vocale, musique instrumentale, technologies de création et de diffusion musicales.
Les Arts du spectacle vivant : théâtre, musique, danse, mime, arts du cirque, arts de la rue.
Les Arts du visuel : arts plastiques (architecture, peinture,sculpture, dessin, photographie, bande dessinée, etc...), cinéma, audiovisuel, vidéo et autres images.

 * Les thématiques :

Thématique « Arts, États et pouvoir »

Cette thématique permet d’aborder, dans une perspective politique et sociale, le rapport que les oeuvres d’art entretiennent avec le pouvoir.

L’oeuvre d’art et le pouvoir : représentation et mise en scène du pouvoir (propagande) ou oeuvres conçues en opposition au pouvoir (oeuvre engagée, contestatrice, etc...).

L’oeuvre d’art et l’État : les mythes et récits de fondation (Romulus et Remus, etc...) ; le thème du Héros, de la Nation ; les oeuvres, vecteurs d’unification et d’identification d’une nation (emblèmes, codes symboliques, hymnes, etc...).

L’oeuvre d’art et la mémoire : mémoire de l’individu (autobiographies, témoignages, etc...), inscription dans l’histoire collective (témoignages, récits, etc...).

Repères : Héros, nation, Mémoire - Propagande, rhétorique - Mécénat - Art officiel, engagé, etc...

Thématique « Arts, ruptures, continuités »

Cette thématique permet d’aborder les effets de reprises, de ruptures ou de continuité entre les différentes périodes artistiques, entre les arts et dans les oeuvres d’art.

L’oeuvre d’art et la tradition : ruptures (avant-gardes), continuités (emprunts, échos, citations), renaissances (l’influence d’une époque, d’un mouvement d’une période à l’autre, historicisme, etc...). La réécriture de thèmes et de motifs (poncifs, clichés, lieux communs, stéréotypes, etc...) ; hommages (citations,etc...), reprises (remake, adaptation, plagiat, etc...), parodies (pastiche, caricature, etc...).

L’oeuvre d’art et sa composition : modes (construction, structure, hiérarchisation, ordre, unité, orientation, etc...) ; effets de composition / décomposition (variations, répétitions, séries, ruptures, etc...) ; conventions (normes, paradigmes, modèles, etc...).

L’oeuvre d’art et le dialogue des arts : citations et références d’une oeuvre à l’autre ; échanges et comparaisons entre les arts (croisements, correspondances, synesthésies, analogies, transpositions, parangons, etc...).

Repères : Inspiration - Imitation, tradition, académisme / originalité - Modèles, canons, conventions - Composition/décomposition - Réécritures, dialogues, etc...